becquetance


becquetance

bectance ou becquetance [ bɛktɑ̃s ] n. f.
• 1916, -1907; de becter, becqueter
Très fam. Nourriture. 2. bouffe, bouffetance. « Il apportait son panier. Dedans, y avait toute sa bectance » (Céline).

⇒BECQUETANCE, BÉQUETANCE, BECTANCE, subst. fém.
Arg. Nourriture, repas :
1. Mais pour la bectance mon ami! Fallait quand même, que je trouve du bulle! (...) On me faisait du « crédo » nulle part! (...) ni le boulanger(...) ni la fruitière...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 466.
2. Judex, Lebail étaient de corvée. Ils ramassèrent les bouthéons, se dirigèrent vers la porte(...) Forestier(...) les repoussa vers l'intérieur :
— Non, (...) on va vous apporter votre becquetance, la compagnie est consignée.
P. VIALAR, La Mort est un commencement, Les morts vivants, 1947, p. 358.
Marchand de béquetance. Restaurateur :
3. « Quand il y en a pour le marchand de béquetance, il y en a pour le marchand de sommeil. »
A. de Lafaille (LARCH. Suppl. 1880, p. 14).
Rem. Attesté dans Lar. encyclop., ROB. Suppl. 1970 et Lar. Lang. fr.
1re attest. béquetance 1880 (supra ex. 3); becquetance (1907 FRANCE); bectance 1916 (BARBUSSE, Le Feu, p. 27); dér. de becqueter, étymol. 2 c, suff. -ance. Lar. encyclop. admet becquetance ou bectance. ROB. Suppl. 1970 écrit uniquement becquetance. Fréq. abs. littér. : 6.

becquetance ou bectance [bɛktɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1882; de becqueter, becter « manger ».
Pop. Nourriture. Bouffe, bouffetance. || Et pour la becquetance, qu'est-ce qu'on fait ? || « I (ils) s'y connaissent en bectance » (Queneau).
1 Un dimanche, Zizi passe une bonne moitié du parloir à s'occuper de ma diététique. La becquetance est un sujet de tout repos (…)
A. Sarrazin, la Cavale, p. 436.
2 Et Mills Mercovitz, le gros Mills, nous faisait asseoir à sa table, sans rien nous demander. Pas de ces questions qui vous coupent jusqu'à l'envie d'ouvrir la bouche pour manger.
Le bifteck et les légumes, les cigarettes, il nous donnait tout cela, comme si tout cela eût été naturel, sans en parler jamais. Le toit et la bectance.
Louis Calaferte, Partage des vivants, p. 81.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • béquetance — ⇒BECQUETANCE, BÉQUETANCE, BECTANCE, subst. fém. Arg. Nourriture, repas : • 1. Mais pour la bectance mon ami! Fallait quand même, que je trouve du bulle! (...) On me faisait du « crédo » nulle part! (...) ni le boulanger(...) ni la fruitière...… …   Encyclopédie Universelle

  • bectance — ou becquetance [ bɛktɑ̃s ] n. f. • 1916, 1907; de becter, becqueter ♦ Très fam. Nourriture. ⇒ 2. bouffe, bouffetance. « Il apportait son panier. Dedans, y avait toute sa bectance » (Céline). ● bectance nom féminin Populaire. Nourriture.… …   Encyclopédie Universelle

  • becqueter — 1. becqueter [ bɛkte ] v. tr. <conjug. : 4> VAR. béqueter • 1451; « critiquer » 1223; de bec ♦ Piquer (qqch.) avec son bec pour se nourrir. ⇒ picorer. « Un pivert becquetait un tronc » (Pourrat). becqueter becter [ bɛkte ] <conjug. :… …   Encyclopédie Universelle

  • cuistance — [ kɥistɑ̃s ] n. f. • 1912; de cuisine, p. ê. d apr. becquetance ♦ Fam. Cuisine (2o). Faire la cuistance. ● cuistance nom féminin Populaire. Cuisine : Faire la cuistance. ⇒CUISTANCE, subst. fém. Arg. milit. et fam. Synon. de cuisine. A.… …   Encyclopédie Universelle

  • bouffe — 1. bouffe [ buf ] adj. • scène bouffe 1791; it. opera buffa, de buffo « plaisant », de buffone → bouffon ♦ Qui appartient au genre lyrique léger. (1807) Opéra bouffe. ⇒ opérette. Un rôle de la musique bouffe. N. m. Les Bouffes : à l origine,… …   Encyclopédie Universelle

  • bouffetance — [ buftɑ̃s ] n. f. • v. 1930; de bouffer ♦ Fam. Nourriture. ⇒ bectance, 2. bouffe. ● bouffetance nom féminin Synonyme vieilli de bouffe ● bouffetance (synonymes) nom féminin Synonymes : bouffe …   Encyclopédie Universelle

  • interlock — [ ɛ̃tɛrlɔk ] n. m. • 1951; mot angl., de to interlock « entrecroiser » ♦ Tissu indémaillable généralement en coton, utilisé en lingerie. ● interlock nom masculin (anglais interlock, de to interlock, entrecroiser) Tricot à mailles cueillies… …   Encyclopédie Universelle

  • manger — 1. manger [ mɑ̃ʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1080; lat. manducare « mâcher » 1 ♦ Avaler pour se nourrir (un aliment solide ou consistant) après avoir mâché. ⇒ absorber, consommer, ingérer, ingurgiter, prendre; fam. bouffer, boulotter, s… …   Encyclopédie Universelle

  • nourriture — [ nurityr ] n. f. • XIVe; nurture « bétail » fin XIe; norreture « éducation » XIIe; bas lat. nutritura, avec infl. de nourrir I ♦ Vx 1 ♦ Éducation. 2 ♦ ( …   Encyclopédie Universelle

  • anse — aberrance abondance absence abstinence accointance accoutumance acescence adhérence admittance adolescence affluence agence aisance alcalescence alliance allégeance alternance ambiance ambivalence ambulance anse antécédence apparence appartenance …   Dictionnaire des rimes